Boxingtown Québec

Une québécoise dans les hautes sphères de la WBC

Une québécoise dans les hautes sphères de la WBC

La wbc suite à son dernier congrès a eu la brillante idée de créer un comité de planification financière pour venir en aide à leurs boxeurs.

Le cerveau derrière ce comité est l’avocate québécoise Caroline Rhéaume qui dirige sa propre entreprise spécialisée au Canada et aux États-Unis. Elle est spécialisée dans l’utilisation des fiducies, la protection des actifs et la préparation vers la retraite. Elle fournit des conseils fiscaux aux particuliers, aux familles à revenu élevés, aux propriétaires d’entreprises, aux professionnels et aux athlètes.

Caroline Rhéaume est une marathonienne d’exception, vous pouvez la croiser lors des galas, armée de ses biceps taillés au couteau, elle arbore des robes colorées en première rangée.

Moi et Caroline

C’est elle qui après une rencontre avec le président de la WBC Mauricio Saulaiman s’est portée volontaire pour s’assurer que les boxeurs gèrent mieux leurs finances.

« Nous devons aider ceux qui ne seront peut-être pas en mesure de prendre complètement leur retraite après leur carrière de boxeur et qui auront encore le besoin de gagner leurs vies. Il faudra aussi protéger ceux qui ont fait beaucoup d’argent pour s’assurer qu’ils fassent des choix éclairés »

Caroline Rhéaume

L’avocate doit son amour de la boxe à Bernard Hopkins, elle est tombée sous le charme dès qu’elle en a fait la rencontre, il y a une dizaine d’années.

LP : Dis moi d’où vient ton amour de la boxe ?

CR : Difficile à expliquer en fait. Je pense que ça vient des boxeurs que j’ai rencontrés au fil du temps. J’ai suivi le hockey longtemps, j’aime bien le tennis, mais les boxeurs prennent un risque à chaque combat pour des bourses qui, bien souvent, ne tiennent pas compte du risque. L’entraînement est difficile (je meurs ou presque après 1 minute de pads), ça prend beaucoup de courage, de détermination et de résilience. La plupart des boxeurs et boxeuses que je connais sont très humains, ont un bon cœur.

LP : Quel est le plan pour l’an 1 ?

CR : Nous sommes vraiment au début du projet, mais oui, des présentations lors de certains événements organisés par la WBC, nous pensons à un webinaire, des petites vidéos et offrir certains outils pour la préparation d’un budget, les questions à poser avant de faire affaire avec un professionnel comme un courtier en valeurs mobilières, des choses du genre. Nous voulons que l’info soit utile et adaptée tant pour ceux qui font peu d’argent que ceux qui en font plus. Nous voulons aussi aider les boxeurs à travailler sur leur plan B pour l’après carrière.

Le québéc était déjà bien représenté à l’international avec de bons arbitres, juges et boxeurs. Caroline s’ajoute maintenant à ces québécois qui nous rendent fiers par leurs actions et dévouements.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *