• 15 avril 2024
  • Last Update 16 octobre 2023 10 h 47 min
  • Montréal

Été 2022 | Portrait de la division des poids lourds  

Été 2022 | Portrait de la division des poids lourds  

Après quelques mois un peu plus calmes, les choses commencent à prendre forme dans la division des poids lourds. Proclamer « expert des lourds » par Laurent Poulin, j’ai donc pris la peine de vous écrire un portrait complet de la situation.

Tyson Fury (32-0-1), Champion WBC (pour l’instant)

Après avoir vaincu Dillian Whyte en avril dernier, il a beaucoup été question de retraite (et de sortie de retraite) pour le « Gypsy King ». Même s’il a abandonné son titre  Ring Magasine, tant qu’il n’aura pas abandonné la ceinture verte et or, il sera difficile de prendre ses « retraites » au sérieux. De ce fait, la WBC lui donne jusqu’au 26 août pour prendre une décision. S’il reste, un combat contre le gagnant du combat revanche entre Usyk et Joshua pourrait être en demande, en tout cas, beaucoup plus que le combat de trilogie contre Derek Chisora dont il a beaucoup parlé…

Arsenal boss Mikel Arteta sweats on fitness of Gabriel Jesus, who suffered blow to head during win over Liverpool, ahead of clash at Leeds best dianabol tablets Rod Stewart proves he’s ‘back to top fitness’ following surgery

Oleksandr Usyk (19-0-0), Champion WBA, WBO et IBF

L’attente n’est plus trop longue avant son retour. Samedi 20 août prochain, il affrontera Anthony Joshua dans un combat revanche en Arabie Saoudite. S’il le bat à nouveau, advenant un combat et une possible victoire contre Fury, il deviendrait le premier boxeur de l’histoire à être champion incontesté dans deux catégories de poids. Si « AJ » l’emporte, une trilogie ou un combat hyper lucratif au Wemblay Stadium seraient deux options extrêmement intéressantes.

Deontay Wilder (42-2-1)

Ne sous-estimez jamais un cogneur! Les trois seules tâches à sa fiche viennent des mains de Tyson Fury, alors cela ne lui enlève pas grand-chose. D’ailleurs, on visera apparemment la date du 15 octobre pour son grand retour. Le Finlandais Robert « The Nordic Nightmare » Helenius serait le nom ciblé. D’ailleurs, advenant que Fury abandonne son titre, je ne serais pas surpris que le « Bronze Bomber » ait la chance de redevenir champion du monde dès ce combat.

Joseph Parker (30-2-0)

Dans un duel de Joe, l’ancien monarque de la WBO sera de retour le 24 septembre contre nul autre que Joe « Juggernaut » Joyce, dans un duel assez 50-50 qui risque d’envoyer ou renvoyer le gagnant en championnat du monde.

Andy Ruiz (34-2-0)

L’ancien triple champion du monde sera lui aussi de retour en septembre (le 4), lui aussi dans un combat de type 50-50, cette fois contre Luis « King Kong » Ortiz. Encore une fois, il ne serait pas surprenant de revoir le gagnant en championnat du monde immédiatement ensuite.

Filip Hrgovic (14-0-0)

Dans un combat intriguant entre deux boxeurs invaincus, il affrontera Zhilei « Big Bang » Zhang (24-0-1), en sous-carte du combat revanche entre Usyk et Joshua. Hrgovic devrait être le favori et, sauf si une unification complète s’organise, il va sans doute affronter le gagnant puisqu’une victoire samedi lui permettrait devenir aspirant obligatoire de l’IBF.

Michael Hunter (20-1-2)

« The Bounty » Hunter est encore invaincu chez les lourds (8-0-2). Malgré un combat nul discutable contre Jerry Forrest, il devait se battre dans un combat éliminatoire de la WBA contre Hughie Fury en juillet dernier, mais le cousin Fury a finalement dû se retirer du combat.

Daniel Dubois (18-1-0)

Avec la WBA qui se débarrasse tranquillement des titres « réguliers », il n’est reste actuellement que huit circulations, dont celui que « Dynamite » a capturé en juin dernier contre Trevor Bryan. De ce fait, son prochain combat sera devant les tribunaux contre Don King, promoteur de Bryan. Toutefois, s’il a encore son titre dans un an ou deux, il sera un nom à surveiller pour le « Lion » Arslanbek Makhmudov qui gravit actuellement le classement WBA.

Mentions honorables

Otto Wallin (24-1-0)

Bien connu pour avoir donné un combat extrêmement difficile à Tyson Fury en 2019, il est 4-0 depuis, mais n’a pas encore réellement pu regagner le momentum qu’il a obtenu trois ans plus tôt.

Derek Chisora (33-12-0)

Un peu dans le style de Gabriel Rosado, il a carrément affronté tout le monde et ne recule devant aucun défi, même rendu à 38 ans. La preuve, il vient tout juste d’obtenir sa revanche sur Kubrat « The Cobra » Pulev.

Martin Bakole (18-1-0)

Au grand dam de nos cousins français, il vient tout juste de surprendre Tony Yoka. Sa seule défaite est aux mains de Michael Hunter, nommé plus haut.

Ali Eren Demirezen (17-1-0)

Cet Olympien ne recule devant personne. Ayant fait la limite contre Efe Ajagba alors que tout le monde en avait peur, il a ensuite surpris Gerald Washington et vient possiblement d’envoyer Adam Kownacki à la retraite. Je sais aussi, de source sûre, que Laurent Poulin aimerait bien le voir s’amener à Montréal un jour.

Frank Sanchez (20-0-0)

S’entraînant jusqu’à tout récemment avec Canelo Alvarez, les mouvements du « Cuban Flash » pourraient donner des problèmes à plus d’un. Parlez-en à Efe Ajagba qui s’est fait complètement mystifier par Sanchez alors qu’il était précédemment invaincu.

Agit Kabayel (22-0-0)

L’Allemand a surpris Derek Chisora en 2017 et c’est pourquoi il est de la liste. Il a ensuite signé avec Top Rank, mais n’a pas fait grand-chose depuis, remportant cinq autres combats de seconde zone en cinq ans.

Jarrell Miller (25-0-1)

Après avoir testé positif à plus de substances interdites que Lance Armstrong ne pourrait en rêver, le « Gros Bébé » a fait son retour après presque quatre ans d’absence. Maintenant testé aléatoirement, il s’est présenté plus gras que jamais en Argentine, à près de 342 livres, en juin dernier pour remporter une décision de 10 rounds. Le mois suivant, aux États-Unis, il avait déjà perdu plus de 10 livres pour cette fois l’emporter au 4e round. Reste maintenant à voir s’il pourra retrouver sa gloire du passé qui l’avait amené à un combat de championnat du monde contre Anthony Joshua. Un combat qui fut bien évidemment annulé pour les raisons nommées plus haut.

Arslanbek Makhmudov (14-0-0)

Pour finir en beauté avec celui que j’ai mentionné quelques fois plus haut, il affrontera son plus gros défi en carrière en septembre prochain, soit Carlos Takam. Top Rank vient tout juste de s’entendre avec Eye of the Tiger Management pour se partager ses droit promotionnels, alors ne soyez pas surpris si, avec l’argent de ESPN, les choses vont un peu plus vite que prévues pour la suite de la carrière du « Lion ».

À suivre, dans certains cas, dès ce samedi.

editor

Related Articles