Boxingtown Québec

Les 12 apôtres de Deontay Wilder

Les 12 apôtres de Deontay Wilder

Depuis quelques semaines, je travaille sans arrêt pour tenter de livrer vos cadeaux de Noël à temps.  Vous avez lu le titre : Postes Canada est ensevelie de cadeaux…Postes Canada c’est moi depuis 1998.  Mais ça me laisse beaucoup trop de temps pour réfléchir à Boxingtown Québec, à mon meilleur ami Vincent Tremblay et aux autres choses moins importantes comme fonder une famille ou m’acheter une maison.  J’ai trouvé géniale l’idée d’amener Deontay Wilder à Montréal, le combat revanche face à Luis Ortiz est un échec en termes de revenu et ramasser 20 millions n’est pas impossible avec les réseaux de télés, les PPVS et les commanditaires. 

Je vais vous le dire, Deontay Wilder fera le ménage des poids lourds actuels, Tyson Fury s’est écarté avec la lutte et sera une cible facile, Dillian White engraisse au même rythme que moi et Anthony Joshua sait déjà trop bien à quoi ressemble le tapis du ring.  Une nouvelle génération dont fait partie Arslanbek Makhmudov devra se battre entre eux, gravir les échelons et se rendre attrayante pour le roi des poids lourds. J’ai identifié 12 lourds qui ont les mêmes aspirations que notre Lion et qui comme Camille Estephan ont un promoteur qui est prêt à tout pour faire d’eux la prochaine figure dominante chez les poids lourds. 

Arslanbek Makhmudov, Russie, 30 ans, 10-0, 10 K.-O. .
Vincent Ethier/EOTTM@2019

1- Arslanbek Makhmudov, Russie, 30 ans, 10-0, 10 K.-O.

Notre disciple à nous, on le connaît déjà assez bien. Il frappe terriblement fort et son gabarit est parfait pour un poids lourd.  En revanche, il bouge peu sa tête et semble facile à frapper.

Il vivre et périra par l’épée. La somme de l’équation montrera qu’il en terrassera plus que l’inverse. Ses KOs font déjà le tour du monde et le « stunt » d’offrir 20 millions à Deontay Wilder pour venir lui faire est un excellent coup de promo. La WBC vient toutefois de le reculer au classement malgré une victoire dès le premier round face à Samuel Peter.  L’objectif sera donc de lui trouver des adversaires crédibles en 2020 pour lui permettre de progresser et ouvrir les yeux du monde entier.  

Joseph Joyce, 10-0

2- Joseph Joyce, Angleterre, 34 ans, 10-0, 9 K.-O.

Stiverne, Ustinov et Jennings voilà le genre de nom parfait pour catapulter une carrière poids lourds sauf que Joyce a paru un peu lent lors de ses 3 combats.  En revanche, il est précis et ne gaspille pas de coups. Son âge avancé le forcera à aller rapidement dans des combats d’importance. 

Son prochain combat est le 11 janvier face à Marco là capitaine Huck, un autre gros nom au bout du rouleau.

3- Junior Fa, Nouvelle-Zélande, 30 ans, 19-0, 10 K.-O.

Beaucoup moins convaincant en 2019, il a visité le tapis face au quadragénaire Dominick Guinn et il a trimé dur face à Devin Vargas. C’est un monsieur de 6 pieds 5 et 265 livres qui portent bien son poids, bouge avec fluidité et aime une seule chose…. garrocher un uppercut venu de tellement loin.  C’est lui qui participe à tous les camps d’entraînement de Deontay Wilder, car les autres quittent après quelques heures et il peut se vanter d’être le dernier à avoir vaincu Arslanbek Makhmudov. 

Le plan est de l’opposer face à Joseph Parker dans un stade plein, le gagnant serait automatiquement dans la mire des champions. 

Daniel Dubois, 13-0.

4- Daniel Dubois, Angleterre, 22 ans, 13-0, 12 K.-O.

Daniel Dubois s’amuse à répéter qu’il est celui qui fera dérailler le train Joshua, il ne cherche pas à être aussi musclé que le champion, pour lui c’est la force physique qui l’intéresse et c’est une véritable brute sur un ring.  

Dynamite est tout un athlète à 6 pieds 5 pouces, il a performé au javelot, à la natation et à la course longue distance. Une histoire de sparring raconte qu’il a endormi Anthony Joshua en sparring, toute la publicité autour de ce KO l’a convaincre de passer pros. On nous répète souvent que c’est compliqué de trouver des poids lourds en début de carrière, Dynamite est maintenant 13-0 et tous ses adversaires détiennent une fiche positive.  Pour le moment, il n’a encore jamais vu un 3e round, il lance sa droite et encore sa droite et les adversaires tombent comme la neige en 2018. Ses entraîneurs vont peaufiner tout ça, le plan est de forger un crochet de gauche aussi dangereux que sa droite et de lui apprendre la défensive, ça pourrait servir un jour.

Son prochain combat est face au japonais Kyotaro Fujimoto

5- Tony Yoka, France, 27 ans, 7-0, 6 K.-O.

C’est écrit dans la bible « Nul n’est prophète dans son pays »

C’est l’heure des changements pour le représentant du 18e arrondissement. Tony a fait grimper son opposition de calibre en 2019. Il vise maintenant les États-Unis et déclare avoir signé avec un grand promoteur. Le couple en or Mossely/Yoka vient même de divorcer alors qu’ils attendent un enfant. 

Tony Yoka est un médaillé or olympique et ça, c’est pour la vie.  Il est grand, athlétique et possède une science de boxe qui lui permette de rêver être le premier français champion du monde poids lourds. 

Efe Ajagba, 11-0.

6- Efe Ajagba, Nigéria, 25 ans, 11-0, 9 K.-O.

La droite d’Efe Ajagba est un véritable marteau, s’il vous connecte c’est automatiquement terminé. Le reste de sa boxe est aussi de très haut niveau, très rapide sur ses pieds, coupe bien le ring et se sert admirablement bien de son jab pour placer sa main arrière. Son combat face à Ali Demirezen nous laisse croire que PBC prendra son temps avec lui, il faut polir le diamant. 

Son prochain combat est le 21 décembre face à Iago Kiladze en Ontario, Californie.

7- Agit Kabayel, Allemagne, 27 ans, 19-0, 13 K.-O.

Toute une année pour le Kurde, mais très peu d’action sur le ring. Sa victoire en mars sur Rudenko lui a offert un contrat chez Top Rank. Et pour occuper son temps, il a servi de partenaire d’entraînement à Tyson Fury. 

La preuve qu’il est crédible, il détient la meilleure victoire de ce groupe des 12, une décision face à Derek Chisora. 

Filip Hrgovic

8- Filip Hrgovic, Croatie, 27 ans, 10-0, 7 K.-O.

Mon argent est sur Filip Hrgovic $

Vladimir Klistchko multiplié par .80% = Filip Hrgović selon les mathématiciens du monde de la boxe. Le croate mesure 6 pieds 6 pouces et pèse 240 livres, il parait un peu lent et est facile à atteindre.  Mais son gabarit et son style robotique ( 1-2 et on recommence) demeurent d’une grande efficacité.

Malgré ses défauts et son manque de créativité, si jamais 3.50$ a gagé sur celui qui connaîtra la plus grande carrière de ce groupe des 12, je miserai sur Hrgović.  

9- Ivan Dychko, Kazakhstan, 29 ans, 9-0, 9 K.-O.

Il est terrorisant du haut de ses 6 pieds et 9 pouces. Quand Jarrell Miller s’est fait prendre avec des substances illégales, Ivan le Terrible a tout fait pour obtenir un combat face à Anthony Joshua rappelant qu’il l’a déjà battu chez les amateurs.  Avec sa fiche de 181-18 et sa victoire aux JO face à Simon Kean, il répète qu’il n’attendra pas 20 combats avant de se frotter à l’élite.

Il est facile à décrire, un physique imposant et beaucoup de talent. 

10- Bakhodir Jalolov, Uzbékistan, 25 ans, 6-0, 6 K.-O.

Le président de la WBC est en train de virer vents et marées à l’envers à cause de ce prospect uzbek. C’est que Bakhodir a un budget illimité pour des jets privés entre la Californie et le continent asiatique pour participer au qualifications olympiques. Le problème de tout ça : Jalolov assomme ses victimes une par une laissant les corps s’empiler. 

Du haut de ses 6 pieds 7 pouces, le gaucher se sert abondamment d’un jab en puissance pour s’assurer que ses adversaires ne tentent pas de rentrer à l’intérieur. Son jeu de pieds est d’un niveau supérieur à tout ce que vous avez déjà vu chez les lourds et sa défense est hermétique, la preuve est qu’il n’a jamais visité le tapis en carrière.

Son entraîneur est Pedro Diaz et son promoteur est Lou Dibiella, on a connu pire comme duo. 

Evgeny Romanov, 14-0.

11- Evgeny Romanov, Russie, 34 ans, 14-0, 10 K.-O.

Pourquoi ajouter Romanov 34 à cette liste ?  Premièrement, il est très bien classé, deuxièmement c’est lui qui s’est débarrassé par KO de Deontay Wilder chez les amateurs. 

Vous en voulez encore, il a le même entraîneur que notre Artem Oganesyan et d’autres Russes chez EOTTM. Des rumeurs mentionnent que son contrat finit bientôt et qu’il viendra au Québec avec billet d’avion aller seulement. 

Quoi de plus vendeur qu’un dur cogneur russe avec le cou large comme un abribus contre Deontay Wilder….. le tout dans un combat revanche. 

À son âge, ça ira très vite pour Romanov.

12- Zhiley Zhang, 36 ans, Chine, 21-0, 16 K.-O.

Deux poids lourds chinois me fascine dans les dernières années, malheureusement l’inactivité et l’âge ont fait son travail avec eux.  Taisant Dong mesure plus de 7 pieds et s’entraîne avec Freddy Roach, matchmaker plus souvent qu’à son tour face à des boxeurs faibles mesurant 1 pied de moins que lui, il s’est bâti une réputation de cogneur, mais ne sera jamais contre l’élite….. s’il boxe encore. 

Zhang avait tout pour réussir, un physique parfait à 6 pieds 6 pouces, de la mobilité et de la vitesse à revendre.  Mais pour des raisons non documentées, sa carrière n’a jamais vraiment pris son envol.  36 ans ne sont pas si vieux pour un poids lourd et Wilder ou un autre champion pourrait vouloir battre des records d’audience en affrontant un boxeur chinois. Tyson Fury a longtemps négocié avec Zhang avant de choisir Otto Wallin. Double Z sera impliqué dans un combat important, le marché chinois va sauver la boxe professionnelle en 2020. 

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *