Subriel Matias : tout un client.

Subriel Matias : tout un client.

Subriel Ahmed Matias Matthew 16-1, 16 KOs est le prochain adversaire de Batyr Jukembayev 18-0, 14 KOs, l’enjeu est énorme, le rôle d’aspirant no 2 à la ceinture IBF détenue par Josh Taylor. Selon les parieurs, Browny est largement favori, mais tout ça est exagéré pour une triste raison et je peux même vous garantir que Batyr sortira gagnant samedi.

Qui est Subriel Matias ?

Le portoricain de 29 ans est passé chez les professionnels en 2015 en grande pompe. Tous les médias se sont énervés le qualifiant comme étant le futur de la division. Subriel s’est arrangé pour les convaincre, Adrian Estrella (4e), Breidis Prescott (4e) et même Fernando Saucedo (1er).

Tristement, sa plus grande victoire est une tragédie, après avoir battu Maxim Dadashev TKO11, le russe est décédé.

On peut le comprendre, Mattias l’a pris vraiment dur et s’est enfermé quelques mois chez lui. Je doute que Mattias se remettre complètement de cet événement, malgré qu’il soit en rien responsable et que Dadashev connaissait les risques du métier, ça doit lui trotter constamment dans la tête.

« Je suis heureux d’avoir cette opportunité. Merci à mon équipe de rendre cela possible. Que le meilleur gagne et je remercie aussi Batyr d’avoir accepté le combat » – Subriel Matias visiblement content d’obtenir ce combat.

Suivant ce triste événement, Matias est remonté dans le ring, en sous carte de Wilder/Fury2, face à Petros Ananyan qui a déjà été battu par Steve Claggett, Subriel a dû s’accepter vaincu aux juges. C’était la fin de l’invincibilité du portoricain et de ses sorties publiques où il challengeait Crawford/Prograis/Taylor. Simple erreur de parcours et vestige de l’incident Dadashev ? Votre réponse vaut la mienne.

Batyr Jukembayev est bien connu ici au Québec, après une entrée fracassante incluant trois débuts professionnels. Le Kazhak semblait parti pour la gloire, ensuite mystère et drame, Larouche est devenu Ivichuk puis Manny Robles. Déménagement en Californie, nouveau gérant, EOTTM envoie les avocats pour l’empêcher de se battre en Europe… toute une histoire. Le gaucher a une petite tendance à se faire frapper solidement, mais en revanche, il a toute une gauche qui en plus d’être puissante, est précise.

« Je suis invaincu, c’est mon heure, je sais que Matias est fort et expérimenté, mais j’ai tous les outils pour sortir de samedi avec la victoire. » – Batyr Jukembayev.

Les victoires sur Vazquez et Lara m’ont impressionnés, mais Matias est de loin son meilleure adversaire en carrière. Est-ce une bonne idée de ne pas avoir fait de combats préparatoires avec de se frotter au cogneur portoricain ? Bon c’est le pandémie pour tout le monde, aucune logique ne tient vraiment. Il s’agira tout de même de son premier combat avec Manny Roble et le niveau de ce combat ne permet pas de prendre les premiers rounds pour de l’étude.

Crédit : PSTM

Commentaire de l’auteur : Batyr est réellement une bonne personne, malgré la barrière de la langue, je l’ai toujours vu être attentif et donner de son temps aux fans. Il était assidu au coin du métro où il partageait poignée de mains et selfies. Lors d’un gala, je l’ai vu distribuer des t-shirts à un groupe d’enfants, c’est un chic type Batyr qu’on aurait gagné à mieux connaître.

Le verdict de l’auteur : Subriel est largement surévalué à cause de l’incident face à Dadashev. Il ne fait rien d’extraordinaire et sa force de frappe est le résultat d’un habile matchmaking pour le promouvoir. Batyr va lui faire mal avec sa gauche dès le début du combat et ça lui calmera l’idée d’être trop offensif et de prendre des chances. Surveillez bien la gauche du Kazhak, elle est de plus en plus précise et puissance. 116-112 Batyr… les 3 juges.

Le combat est présenté sur RDS dès 22 heures ce samedi.

administrator

Related Articles