Québec : 1 jour avant les combats

Québec : 1 jour avant les combats

Par François Bouchard : Expert

Demain soir, à 10 minutes de chez moi, à l’endroit où mon grand-père travailla comme magasinier pendant plusieurs années, soit à L’Hôtel Hilton de Québec, aura lieu un autre excellent gala à prévoir organisé par Eye Of The TigerManagement, un gala à saveur canadienne avec comme finale Steve Claggett et Mathieu Germain, se retrouvant deux ans plus tard alors que leur premier combat, un match nul controversé fut allégé par l’allure spectaculaire de l’affrontement. Le seul drame dans tout cela, je ne pourrai assister au gala pour vous faire un compte rendu sur place. J’ai donc décidé de vous faire une petite mise en bouche de ce qui s’en vient.

Tout d’abord, chapeau à Camille Estephan et son équiped’avoir mis sur pied un gala aussi équilibré.  Bien que les partisans ne sont pas admis, les matchs mis en place sont de qualité.  Il fallait que la COVID-19 vienne brouiller les cartes, ce qui a provoqué l’annulation du combat revanche entre Sébastien Roy et Larone White, qui avait donné du fil à retordre au boxeur de Thetford Mines.

En entrée de jeu, ce qui pourrait être le meilleur combat de la soirée si on exclut la finale, le Professeur, Kenny Victor Chery fera face à Mathieu Duguay. Un test très sérieux de part et d’autre, puisqu’on a le droit à un classique duel d’habiletés et de force brute. Duguay est un pugiliste fort physiquement qui cogne dur, mais dont les faiblesses vont jouer directement dans les forces du Professeur, qui sera forcé de faire doubler son élève en terme de défaites. En dehors de ces deux attributs, force est de reconnaître que Duguay n’est pas un grand technicien, n’est pas imaginatif et possède une défensive trop poreuse, et surtout, il ne gère pas bien son niveau d’énergie, car il se vide très rapidement. Chery, fort de ses six combats dont deux victoires, saura mettre à profit son allonge supérieure et son expérience. Inutile d’aller dans la zone rouge (excusez là) avec Duguay, puisque c’est sa seule chance. De plus, il a eu la chance de mettre les gants avec des Ntetu, ShakeelPhinn et plusieurs prospects amateurs. Je m’avance en disant Chery par décision ou arrêt de l’arbitre au 4e round.

Kenny Chery est modèle pour sous-vêtements à temps très partiels.

Ensuite, nous avons finalement droit aux débuts du « p’tit gars de Buckingham », Alexandre Gaumont.  Le fils de Marcellin, entraîneur du club de boxe BG aura l’occasion de nous montrer ses deux outils, ce que M. Estephandéclare lui-même comme être deux marteaux contre un adversaire qui se présente dur à démolir, Mikhail Miller. Avec sa fiche de 3-4-1, avec Jordan Balmir et Jean-Michel Bolivar qui ont dû faire la limite avec lui, avec en plus l’expérience des six rounds, je pense que Gaumont remportera une décision, avec peut-être une chute au plancher de Miller à travers tout cela.  Ce sera une excellente entrée en matière pour le jeune boxeur de Buckingham.

Concernant le prochain combat, attendez-vous à ce que Réjean Tremblay prenne deux lignes pour souligner la beauté de Bree Howling. Ce que j’ai vu de cette combattante, pugilistiquement parlant, c’est un désir brûlant de montrer qu’elle est autre chose qu’un joli minois, et avec son background en muay thai, elle remportera une décision convaincante face à Erika Jeannette Hernandez. Croyez-moi, elle a de l’énergie à revendre!

En demi-finale, nous aurons droit à un excellente duel entre Jordan McCue et Clovis Drolet.   Les deux ont perdu face à Mponda Kalunga à leur dernier combat.  Bien que Clovis soit un cogneur émérite, il est aussi un meilleur technicien, a plus d’expérience professionnelle et a un coin d’expérience avec Vincent Auclair comme pilote.  Drolet travaillera mais remportera ce duel canadien par décision.

Et finalement, la cerise sur le sundae, Mathieu Germain versus Steve Claggett, dans une revanche qui promet.  J’en profite pour clarifier quelque chose : je ne déteste pas Steve Claggett.  C’est un boxeur spectaculaire qui donne toujours un excellent combat.  Personne ne va douter de ça.  Ce que je déplore quelque peu, c’est le fanaticisme complètement exagéré des fans qui sont littéralement en amour avec lui.  Je veux dire, j’ai vu des Ward et des Gatti, mais je ne comprends pas mais vraiment pas ce qui fait croire aux gens que Claggett est la meilleure chose qui leur soit arrivée depuis l’invention du pain tranché.  Je veux dire, depuis sa nulle contre Germain, qui soyons honnêtes, n’en n’est vraiment pas une mais une défaite nette, il a perdu contre Yves Ulysse par décision, battu un mexicain et David Théroux.  Germain lui a perdu contre Uriel Perez, a battu un mexicain et perdu contre un Ulysse qui avait l’air d’un tank ce soir-là.  C’est difficile pour moi d’être impartial puisque je connais Mathieu depuis longtemps.  C’est un père de famille qui vit de la boxe et je pense bien que demain soir, Mathieu remportera une décision claire dans un combat spectaculaire, à moins d’une coupure?  Souvenez-vous d’une chose : oui Claggett met de la pression et lance des coups, mais c’est un cogneur moyen et Germain demeure un boxeur très intelligent et rapide.

En tout cas, quitte à ne pas être au Hilton demain, mes enfants seront couchés et je prendrai le contrôle de ma télévision dès 20h.

administrator

Related Articles