Pourquoi nous sommes #Team Germain

Pourquoi nous sommes #Team Germain

« Mathieu se battait dans les ruelles pour se désennuyer, c’était comme ça à l’époque. » Martin Germain

Quand j’ai soupé avec Régis Levesque en février dernier, j’ai même pas pensé lui demander comment il allait. Je voulais qu’il m’explique en détail sa recette pour réussir comme promoteur au Québec. « Trouve moi 2 boxeurs du même quartier pis du même âge et des billets… on va en vendre en tabar….. », remplaçons billets par abonnement et Régis est un visionnaire.

Mathieu Germain c’est la plus belle histoire que la boxe professionnelle peut te raconter. Le petit gros de sa classe lors de l’enfance qui découvre la boxe en marchant dans les pas de son grand frère. Aussi bien se battre de manière supervisé dans un gymnase de boxe que dans une ruelle de la rue d’Iberville…. rue célèbre pour son autobus qui ne passe jamais. Mathieu a une enfance classique pour un rosemontois, tabagisme, alcoolisme et petits crimes sont au rendez-vous. C’est une blessure aux mains qui le chassent hors des rings pour 5 ans. Une fois guéri c’est le championnat canadien, le passage chez les pros, une femme, trois enfants.

Une belle photo de Mathieu

C’est le soir de sa défaite face à Uriel Perez que j’ai découvert que notre G-Time était conçu dans un moule différent. Il a répondu aux journalistes le soir même, s’est présenté à une fête d’enfants chez les Butler le lendemain et est demeuré loyal à son équipe et son entraîneur. Le boxeur avec le plus haut ring IQ du Québec n’a même pas à s’inquiéter pour son après carrière, il deviendra le meilleur analyste boxe du Québec.

La vie après Steve Claggett et Oscar de la Hoya

Mathieu Germain c’est l’enfant pauvre chez EOTTM. Pendant que Batyr refuse des combats à la même vitesse que s’accumule les jours de pluie en octobre ou que Junior Ulysse annonce qu’il aurait préféré se battre une deuxième fois face à Barroso avec l’enthousiasme d’un François Legault devant une question complexe, Germain n’a qu’une réponse depuis le début de sa carrière… n’importe qui et n’importe où.

Après sa défaite face à l’Albertain, la carrière de junior est lancée, exposure mondial sur HBO face à Cletus Seldin, demi-finale de Kean/Braidwood sur tva sports et combat revanche pour un titre de championnat du monde WBA ( gold ) face à ce même Steve Claggett. Une défaite payante pleine d’opportunité et un contrat avec Golden Boy Boxing.

Mathieu Germain a simplement fait LE combat de l’année en 2019 face au dragon. Suite des choses……. rien, des sous cartes et des combats préliminaires. Jamais son nom a été avancé pour un combat aux USA ou une signature chez Golden Boy.

Le public a senti cette injustice et a fait de Mathieu son préféré dans les dernières années.

Les journalistes ont fait grand état de la passion d’Yves Ulysse pour les jeux vidéos, un journaliste de Tva a même pris un bain de glace pour vivre comme Junior. G-Time donnait 3 biberons en même temps et construisait une maison de l’autre main.

Si j’ai une déception suite à l’annonce de prévu pour le 21 novembre prochain dans un lieu clos. C’est le lieu clos, entre 5000 et 6000 billets se seraient envolés en temps normaux. J’espère que la promotion du combat ne sera pas affecté pas la covid, il y a tout un show à faire ici. Le public est divisé 50/50, mais je ne sens pas de haine, juste des québécois qui préfèrent légèrement un des deux.

G-Time Gang vs la Ulysse Nation, si le covid amène une nouvelle ère où on donne au public les combats qu’ils veulent et attendent depuis longtemps, finalement ce confinement en vaudra peut-être la peine.

*Jean-Philippe Ouimette aura un droit de réponse à ce texte, suite à la lecture de ce texte, il a demandé un droit de réplique.

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *