• 28 juin 2022
  • Last Update 22 juin 2022 7 h 17 min
  • Montréal

Mikael Zewski : comment se compliquer un retour à la maison.

Mikael Zewski : comment se compliquer un retour à la maison.

« Fais du feu dans la cheminée, je reviens chez nous. S’il fait du soleil à Paris, il en fait partout. » — Jean-Pierre Ferland.

Quand je reviens à Rosemont après quelques jours à l’étranger, c’est toujours la même routine qui m’attend, un comité d’accueil au parc pélican et un détour au Dollorama pour faire l’épicerie de la semaine.

Mikael Zewski montera finalement dans un ring de Trois-Rivières, l’enfant de la Mauricie avait l’option de faire ça simple en affrontant un petit boxeur facile, le terme « tune up fight » en attendant l’été aurait pris son sens. L’enfant de la Mauricie aurait même pu aller visiter le Musée Pop ou le sanctuaire Notre-Dame du cap en après-midi. Au lieu de la facilité, il est à quelques jours de disputer le Combat le plus important de sa carrière face à Carlos Ocampo #8 WBO.

J’adore pimenter mes textes de citations pour faire plaisir à Bob Lévesque, le défi Ocampo se résume avec ceci : Zewski est à la croisée des chemins, une victoire le propulse dans les classements et lui permet de rêver à un combat de championnat, une défaite fera de lui un boxeur local pouvant espérer une finale au casino de Montréal ou des appels de dernières minutes pour agir comme faire-valoir. La boxe est cruelle et je ne suis pas là pour ne pas vous dire la vérité.

« Il est temps de passer aux choses sérieuses » Mikaël Zewski tiré du Nouvelliste

Qui est Carlos Ocampo ?

Le Mexicain était hautement considéré par les fans de boxe, son nom revenait souvent comme éventuel dauphin de Saul Alvarez, Jaime Munguia/Andy Ruiz/Carlos Ocampo devaient épauler Canelo à l’international.

Note de l’auteur : Carlos Ocampo est classé NO8 à la WBO, il est plutôt rare dans un avenir récent de voir un promoteur réussir à attirer un boxeur classé au Québec.

Passage aux rangs payants à 16 ans, un âge où on ne peut pas boire à Buffalo, il a des victoires face à Uriel Gonzalez, Johnny Navarrete et Jorge Paez. Tout ça culmine quand la IBF organise un appel d’offres entre Ocampo et Ponomarev…….. Carl Moretti arrive seul avec son enveloppe contrant un maigre 30 000 $…. C’est assez pour enlever le gout à Ponomarev de commencer son camp d’entraînement. La IBF dans un souci de rigueur exige donc un affrontement entre son champion Errol Spence Jr et son aspirant le mieux classé Carlos Ocampo. Ça m’a pris plus de temps a écrire que la durée du combat, 1 round et on remballe. C’est le seul pas de côté de celui qu’on surnomme « Chema », il répète depuis ce temps qu’il est déterminé à obtenir un autre combat de championnat, mais cette fois ci chez les 154 livres, dans le fond Mikael et Carlos ont le même désir pour 2022.

Errol Spence Jr. vs Carlos Ocampo 1st Round Knockout Highlights – YouTube

J’utiliserais les termes fougue et force de frappe pour décrire Carlos Ocampo, il fait tout assez bien, mais je ne lui trouverai rien d’exceptionnel. Il est encore très jeune à 26 ans, il profite d’un solide entourage qui croit en lui et il devrait être à l’aise dans le rôle du boxeur adverse. Pour le vaincre, Zewski devra fournir une grande performance, le Mikael bagarreur et facile à atteindre d’aout dernier ne viendra pas à bout de Carlos Ocampo.

Nom : Carlos Ocampo
Fiche : 32-1, 20 KOs
Surnom : Chema : Le schéma
Entraineur : Rafael Guzman
Qualité : Gabarit, boxer à distance, Boxing IQ

Les pièges à éviter pour le public.

  • Ne pas prendre Ocampo au sérieux en se fiant au duel face à Errol Spence.
  • Croire que Carlos Ocampo a un style mexicain classique.

L’aspirant no 8 de la WBO est plus raffiné que les boxeurs mexicains que nous sommes habitués de voir… il ne faut pas tomber dans le piège de penser qu’il ne fera que mettre de la pression et chercher la bagarre. Le pain et le beurre de Carlos est de se servir de son gabarit, boxer à distance et se servir de son intelligence dans le ring. Ça demeure un Mexicain et il aime une bonne bagarre, mais pour lui, la bagarre est un outil et non un style de combat. Ocampo ne regarde pas son adversaire le poivrer de coups et de combinaisons, il a tendance à repondre au feu par le feu.

Errol Spence s’est débarrassé de Carlos Ocampo en 3 minutes, c’est sa seule défaite. Il était âgé de 22 ans, mon ami Sylvain Pelletier vous dirait que c’est un âge pour rêver de se qualifier aux Jeux olympiques, pas pour boxer en championnat contre Spence Jr. C’est une erreur grave de penser que le développement d’Ocampo s’est terminé à Dallas face au champion IBF.

Mikael et les 154 livres

Je ne suis toujours pas convaincu que le trifluvien peut connaître du succès chez les 154 livres, sa victoire face à Jesus de Jose Macias lui a laissé le visage tuméfié et il a mal paru face à Dillan Loza au stade jarry, le nouveau Zewski semble tomber dans le piège de son adversaire et descendre à leurs niveaux. Il se bagarre trop, alors que son pain er son beurre est de boxer intelligemment.

J’admire Mikael Zewski, la boxe est si complexe au nouveau du matchmaking, tout le monde veut rester invaincu ou vaincre sans trop de périls en attendant l’opportunité qui les rendra riches. L’enfant de la Mauricie l’a exigé lui-même cet adversaire classé, Mise-O-Jeu en fera même un négligé chez lui à la maison. Le plus grand défi de sa carrière, devant sa famille et amis, je dois lever mon chapeau à Mikael Zewski.

Prédiction : Le public sortira gagnant.

Ma vraie prédiction : Carlos Ocampo par TKO entre le 8e et 9e round, Mikael Zewski va rester sur son tabouret et annoncer sa retraite au microphone.

Des billets ???? ici Colisée Vidéotron – Trois-Rivières, QC | Billets, 2022 Calendrier, Plan de salle (ticketmaster.ca)

administrator

Related Articles