Boxingtown Québec

Bâtir Beterbeast vs Canelo

Bâtir Beterbeast vs Canelo

Par Vincent Morin

BOSTON, 19 avril 2020 – Il fait soleil ici, mais il y a une ombre sans la magie du monde sportif. Pandémie…tu m’ennuies.

Les gens ont besoin de divertissements. Les sportifs ont besoin de se dépasser. C’est un bon échange. Il y a aussi l’industrie sportive, qui aura besoin de se réinventer afin de ne pas crouler sous le poids de ce qui semble une crise crise économique en bonne et due forme.

Afin de capitaliser sur l’occasion, il faudra bâtir des rendez-vous incontournables, que les partisans ne voudront pas rater.

Pour moi, le combat le plus intéressant sur la planète actuellement mettrait aux prises l’homme qui a été le meilleur boxeur amateur de la planète livre pour livre en 2010 en Artur Beterbiev (15-0-0, 15 KO) et le pugiliste le plus populaire au monde en Saul  »Canelo » Alvarez (53-1-2, 36 KO).

Beterbiev est réputé pour être l’un des plus durs cogneur de la planète tous poids confondus avec ses 15 victoires par knockout en 15 sorties. Il est également champion unifié IBF et WBC des mi-lourds depuis sa spectaculaire victoire sur Oleksandr Gvozdyk.

Canelo Alvarez a le Mexique en entier derrière lui. Il a affronté la plupart des meilleurs combattants de la dernière décennie et ne compte qu’une seule défaite officielle en carrière…face à Floyd Mayweather. Il est même monté chez les mi-lourds ravir la ceinture mondiale WBO à Sergey Kovalev.

Les victoires de Beterbiev sur Gvozdyk et de Canelo sur Kovalev font de ce duel un incontournable pour les fans…mais il faudra le bâtir.

Selon les codes du monde de la boxe professionnelle, il faudra passer par deux étapes cruciales avant de voir la possibilité de cet explosif choc.

Étape 1: régler les vieux dossiers

Beterbiev vs Meng
Canelo vs Golovkin 3

Ces deux affrontements devaient se matérialiser avant la cohue du COVID-19.

Meng (16-0-0, 10 KO) est l’aspirant obligatoire au titre IBF de Beterbiev et l’IBF est reconnu pour être l’organisme de sanction le plus strict (une défense obligatoire à tous les 9 mois). Les deux athlètes devaient croiser les gants le 28 mars à Québec.

L’Olympien chinois aux Jeux de Londres en 2012 est un grand gaucher habile avec un bon bagage amateur mais, même s’il est toujours invaincu, il a été au tapis à plusieurs reprises en seulement 16 combats chez les pros et contre une opposition plutôt médiocre. Un menton douteux contre un cogneur puissant et précis comme Beterbiev ne pardonnera pas. Ce sera un bon combat de retour pour le protégé de Marc Ramsay.

Golovkin (40-1-1, 35 KO) n’a pas été chanceux lors de ses deux combats précédents face à Canelo et disons le ouvertement, s’est fait voler par les juges dans le premier tôme et a été victime d’une autre décision controversée dans le deuxième (quoique plus serrée).

Alvarez a toutefois beaucoup mieux boxé dans le deuxième face-à-face en étant l’agresseur. Il a aussi semblé plus costaud et plus fort physiquement qu’auparavant. Le tout combiné au fait que Golovkin commence à ralentir (il a été beaucoup moins dominant dans le deuxième combat contre Alvarez et a battu de justesse Sergiy Derevyanchenko à sa dernière présence dans le ring). Il ne faut pas oublier qu’Alvarez est dans la fleur de l’âge à 29 ans…et que Golovkin a maintenant 38 ans. Alvarez devrait gagner une décision nette cette fois.

Étape 2: faire le ménage

Beterbiev vs Bivol
Canelo vs Saunders

Avant de mettre de sur pied un chef d’oeuvre, il faut mettre la table. Chez les mi-lourds, le combat le plus intéressant pour les puristes est certainement Beterbiev face à l’invaincu champion du monde WBA Dmitry Bivol (17-0-0, 11 KO), un jeune technicien ultra rapide et invaincu. Il compte à son scalp Jean Pascal, Joe Smith, Isaac Chilemba et Sullivan Barrera. Il n’a toutefois jamais affronté un gladiateur aussi talentueux et fort physiquement que Beterbiev.

Si Bivol s’est fait ébranler par Joe Smith, je crois que Beterbeast l’emporterait grâce à sa pression et son volume de coups en fin de combat, aux alentours de la 11e reprise.

Un autre défi intéressant a été souvent discuté pour Canelo: le Britannique Billy Joe Saunders (29-0-0, 14 KO), actuel champion WBO des super-moyens.

Comme les deux hommes se cherchent depuis longtemps et qu’en plus, Canelo est le champion WBO des mi-lourds et que Saunders est le champion des super-moyens et ex-champion poids moyens de la même organisation, la confrontation semble naturelle. Alvarez est plus dédié à son sport que Saunders. Même si ce dernier est extrêmement agile, je vois Canelo être plus actif et l’emporter une décision serrée, mais claire. De plus…les juges semblent bien aimer le style d’Alvarez.

Étape 3: le super combat

Beterbeast vs Canelo. Qui gagnerait?

Voici les comparatifs actuels:

Combats amateur –
Beterbiev: plus de 200, dont deux Jeux Olympiques
Alvarez: entre 20 et 40 selon diverses sources

Rounds chez les professionnels –
Beterbiev: 15 combats et 62 rounds
Alvarez: 56 combats et 402 rounds

Grandeur et portée –
Beterbiev: 5’11 » / 73 »
Alvarez: 5’8 » / 70 »

Poids minimum et maximum à la pesée –
Beterbiev: 184 lbs (2013) / 174 lbs (2019)
Alvarez: 139 lbs (2005) / 174 lbs (2019)

Âge –
Beterbiev: 35 ans
Alvarez: 29 ans

Entraîneur et domicile –
Beterbiev: Marc Ramsay / Montréal, Québec, Canada
Alvarez: Eddy Reynoso / Guadalajara, Jalisco, Mexique

administrator

Related Articles

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *