Alexis Barrière à l’assaut des pros

Alexis Barrière à l’assaut des pros

Par Vincent Morin

Je viens de la région de Saint-Jean-sur-Richelieu et par chez nous, il y a une forte tradition en sports de combat. La boxe, le karaté, le kickboxing et les arts martiaux mixtes ont toujours eu leur popularité. 

Des athlètes tels que David Gauthier, Sabrina Aubin et Christie Gervais ont œuvré de nombreuses années avec l’équipe canadienne de boxe olympique élite. Steve Bossé est passé d’une terreur sur la glace, à un boxeur amateur avant de réussir une carrière plus que respectable en arts martiaux mixtes (AMM) où il a livré trois combats à l’UFC, avant de livrer une bataille de huit rounds à Jean Pascal.

Je pourrais parler de nombreux champions canadiens (Vanessa Courville), champions du Québec et médaillés des championnats canadiens (Marc-André Gauthier, Frédéric Leblanc) et ceux qui sont passés chez les professionnels en boxe et arts martiaux mixtes (moi-même, Steve Legault, Éric Davidson). Toutefois, le secret le mieux gardé en ville s’appelle Alexis Barrière.

Originaire de la Capitale Nationale, Québec, le gros bonhomme sympathique de 6’4’’ est débarqué à Saint-Jean-sur-Richelieu à l’âge de 18 ans, où il a débuté son chemin dans le monde du noble art. 

‘‘À 15 ans, je jouais au football à l’école secondaire et mes amis s’étaient inscrits à la boxe afin de garder la forme. J’ai fait un cours d’essai et ça a été le coup de foudre’’, a confié le pugiliste maintenant âgé de 25 ans.

‘’J’ai boxé à Québec un an avant d’arrêter pour me concentrer sur mes études. Après un déménagement qui m’a mené à Saint-Jean-sur-Richelieu, la piqure m’a repris et j’ai rencontré Marc-André Gauthier et je n’ai plus jamais arrêté!’’

Marc-André et David Gauthier

Les frères Marc-André et David Gauthier sont deux boules d’énergie. À l’époque où je boxais (et même au kickboxing au tout début), ils m’ont régulièrement donné un coup de main à l’entraînement, que ce soit pour du sparring ou pour des conseils au gymnase. 

En plus tous d’être tous deux de solides athlètes, ils avaient une passion pour la boxe, celle qu’on a dans la peau. C’était écrit dans le ciel qu’ils allaient poursuivre l’aventure après leur carrière en tant qu’entraîneurs…et qu’ils allaient former quelques champions. C’est exactement ici qu’Alexis arrive dans le décor.

Remportant plusieurs championnats québécois, dont les Gants dorés, il compte également à son scalp deux championnats canadiens (en 2017 et 2018). Barrière participe ensuite à des compétitions internationales qui le mèneront notamment en Allemagne et en République Dominicaine (médaille d’argent au tournoi Copa Romana).

Il compte également des victoires au compteur face au champion national du Mexique German Heredia et face au membre de l’équipe irlandaise Dean Scullion.

‘’Je suis un technicien gaucher et j’aime beaucoup contre-attaquer, a-t-il expliqué. Mon idole et boxeur préféré est Lennox Lewis!’’

Gaucher, incroyablement habile et mobile pour son gabarit, il a été invité régulièrement les gants à l’entraînement avec la crème de la crème des poids lourds au Canada : Oscar Rivas, Arslanbek Makhmudov, Simon Kean et Sylvera Louis.

Hors du ring depuis un peu plus de deux ans d’abord pour des raisons protocolaires avec Boxe Canada puis ensuite pour une blessure à l’épaule, Barrière remontera finalement sur le ring le 16 mars dans un gala du Groupe Yvon Michel (GYM), en co-promotion avec New Era Promotions, dans sa ville natale, Québec.

Il fera du même coup ses débuts chez les professionnels en affrontant le cogneur ontarien Colin Sangster (2-0-0, 2 K.-O.), en plus d’avoir signé à long terme avec New EraPromotions.

Gardez l’œil ouvert le 16 mars : le ‘petit’ gars de Saint-Jean risque d’épater la galerie!

administrator

Related Articles